Alors qu’à l’école primaire le travail donné en dehors du temps scolaire se limite -ou devrait se limiter- à un travail oral ou des leçons à apprendre, au collège les élèves ont des devoirs écrits – obligatoires – à faire …

Qu’est ce que les devoirs à la maison apportent à l’élève ?

Les devoirs à la maison lui permettent d’approfondir les connaissances abordées en cours.
Grâce aux exercices qu’il doit réaliser, l’enfant se retrouve seul face à un problème donné. C’est à lui de le résoudre et c’est précisément dans cette phase active qu’il va s’approprier ce qui a été dit en cours. Alors qu’il se contente souvent d’écouter en classe, il n’est pas toujours facile de savoir ce que l’enfant a enregistré. En s’impliquant directement, plusieurs solutions s’offrent à lui : la notion est acquise, il est donc capable de résoudre le problème. La notion n’est pas acquise, l’exercice peut-être un bon moyen de se l’approprier. Malgré l’exercice, il ne comprend toujours pas mais pourra demander de l’aide.

Les devoirs à la maison lui font apprendre à gérer son temps.
A l’école, l’enfant n’a pas vraiment besoin d’organiser sa journée : l’organisation générale de l’établissement lui donnent des repères d’espace et de temps. En dehors de l’école, il est obligé de s’imposer des plages horaires pour ne pas trop empiéter sur l’organisation de la vie familiale ou sur ses heures de loisirs. Il doit aussi apprendre à organiser la gestion de ses devoirs à moyen ou long terme, lorsque son professeur les lui donne suffisamment à l’avance.

Les devoirs à la maison le rendent responsable.
Faire ses devoirs, c’est un engagement qu’il prend vis à vis de son professeur mais aussi vis à vis du reste de la classe et de lui même.

 Quels sont les différents types de devoirs demandés à l’élève ?

Les devoirs donnés par les enseignants n’ont pas tous le même objectif. On peut distinguer 4 types de devoirs différents :

  • Les devoirs de pratique : ils visent à renforcer une compétence nouvelle ou un savoir nouveau vu en classe. Il s’agit de refaire, seul, à la maison, un exercice semblable à ce qui a été fait en classe pour s’exercer. Ou alors de réviser en vue d’un contrôle, d’une dictée …
  • Les devoirs de prolongement : ils permettent à l’élève d’utiliser les compétences acquises en classe dans des situations différentes. Ils invitent à poursuivre l’acquisition des connaissances et favorisent le développement du raisonnement et de la pensée critique.
  • Les devoirs de préparation : faits avant la leçon, ils permettent à l’élève de se présenter en classe avec une connaissance minimale du sujet qui sera abordé, ce qui peut accroitre son intérêt et favoriser sa compréhension de la matière.
  • Les devoirs créatifs : ils permettent à l’élève de mettre à contribution des habiletés et des concepts dans un cadre nouveau.
Et que peuvent apporter les devoirs aux parents ?

Les devoirs à la maison  permettent de prendre conscience des progrès ou des difficultés que connaît l’enfant.
Les devoirs viennent ponctuer la fin d’une journée de travail pour les uns comme pour les autres. Ils offrent un rendez-vous quasi quotidien permettant à tous de faire le point sur les connaissances acquises ou sur les points à revoir.

Les devoirs à la maison offrent un moment de partage.

Les devoirs à la maison donnent l’occasion de savoir ce que l’enfant fait en classe.
Tout comme le regard qu’ils permettent d’avoir sur les progrès de l’enfant, les devoirs offrent aussi la possibilité aux parents d’avoir un œil sur le contexte dans lequel évolue l’enfant.

Les devoirs à la maison permettent de montrer à leurs enfants leur intérêt vous leur vie scolaire.                                                                                                                                                                                                                                                                                                               Votre enfant a besoin de votre regard. Tout comme l’adulte, l’enfant apprécie que l’on prenne son travail en considération. Il ne s’agit pas ici d’être sans arrêt sur son dos pour lui demander s’il a fait tel ou tel exercice ou de lui demander systématiquement le détail de sa journée, mais plutôt d’être toujours présent dans les moments où vous sentez qu’il a besoin d’encouragements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *