Définition et élèves accueillis.

L’ULIS est un dispositif collectif d’inclusion qui offre aux élèves porteurs de handicaps ou souffrant de maladies invalidantes la possibilité de poursuivre des apprentissages adaptés à leurs possibilités – même lorsque leurs acquis strictement scolaires sont très réduits – et cela quelle que soit l’origine de leurs difficultés.

Dispositif ouvert, au sein du collège, organisé selon la mesure des possibilités des élèves dont les besoins sont suffisamment proches.

Il associe les composantes individuelles et collectives inhérentes à toutes les actions d’inclusion et propose aux élèves un parcours personnalisé fondé sur un projet individualisé tenant compte de leur l’âge, de leurs besoins, et de la nature et de l’importance de leur handicap.

Il offre des démarches pédagogiques adaptées, voire un soutien pédagogique, ainsi que la possibilité d’accompagnements éducatifs, rééducatifs et thérapeutiques appropriés.

Ainsi, souple et évolutif, ce dispositif se fonde sur l’alternance de regroupements pédagogiques spécifiques en classe d’ULIS et de périodes d’intégration dans les classes ordinaires de la 6ème à la 3ème.

Son organisation et son fonctionnement s’inscrivent dans le projet d’établissement.

Public accueilli
  • Préadolescents et adolescents, âgés de 11 à 16 ans, présentant des troubles des fonctions cognitives (retard mental global, difficultés cognitives électives, difficultés psychiques graves … ) ou mentales ( dont les troubles spécifiques du langage écrit et de la parole).[1]
  • Adolescents lents, fatigables, souffrant de difficultés d’apprentissage ou ayant des besoins pédagogiques spécifiques[2]… mais capables d’assumer les contraintes et les exigences minimales qu’implique la vie au collège.
  • Jeunes qui ne peuvent être accueillis à temps complet dans une classe ordinaire et pour lesquels l’admission dans un établissement spécialisé peut être différée.
  • Jeunes qui sont pris en charge par un service ou un établissement spécialisé et dont les progrès permettraient d’envisager une intégration bénéfique aux apprentissages scolaires, sociaux et culturels.
  • Des élèves sortant des CLIS de l’école primaire, ou d’un établissement médico-éducatif, pour lesquels la poursuite d’une scolarité en établissement ordinaire est possible.
  • Des élèves ayant pu bénéficier pendant un certain temps d’une intégration individuelle et pour lesquels des modalités plus collectives s’avèrent nécessaires. [3]

Ces jeunes manifestent des possibilités cognitives, même si elles peuvent apparaître dans l’instant limitées, et ils se situent dans une dynamique de progrès leur permettant de poursuivre des apprentissages de nature scolaire.

Les élèves doivent être capables d’assumer les contraintes et les exigences minimales de comportement qu’implique la vie au collège, et de disposer d’une capacité de communication compatible avec les enseignements scolaires, les situations de vie et d’éducation collective.

 

[1] Dispositif collectif au sein d’un établissement du second degré – Circulaire n° 2010-088 du 18/06/2010

[2] Dispositif collectif au sein d’un établissement du second degré – Circulaire n° 2010-088 du 18/06/2010

[3] D’après : Circulaire n°2001-035 du 21/02/2001 définissant les UPI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *