10 bonnes raisons de présenter la mythologie à l’enfant … et à l’adolescent.

A. Döring Mythologie Leave a Comment

1. La mythologie accompagne et aide à la construction de l’enfant.

On retrouve dans les contenus des récits mythologiques des éléments forts qui correspondent aux étapes du développement de l’enfant et à ses besoins psychologiques (son vécu intérieur, ses relations avec sa famille ou son entourage).

2. La mythologie prend en compte les inquiétudes de l’enfant.

Le mythe met des images avec des mots sur les craintes archaïques, aide à formuler ses peurs et ses incertitudes, en prendre conscience, ce qui permet d’y répondre.

3. La mythologie offre à l’enfant les moyens de grandir par le biais de l’imaginaire.

L’analyse des mythes nous renvoie directement à l’imagination et à l’imaginaire collectif et stimulent la créativité. On y trouve des récits, des héros, des dieux qui donnent l’occasion de rechercher le rapport, de faire la différence entre le réel et l’imaginaire, qui nous interrogent entre mythe et science et donnent des réponses.
Plonger l’enfant dans l’univers de la mythologie, c’est le rendre riche d’un monde intérieur nourri de symboles et de représentations mentales qui seront nécessaires à son pouvoir créateur.

4. La mythologie aide particulièrement l’enfant qui a peur d’apprendre.

5. La mythologie renforce la conscience d’appartenir à un groupe, à une identité.

Ces récits fondateurs possèdent un rôle social. Il unifient la société et peuvent avoir une fonction intégrative en permettant de rassembler les hommes autour d’une origine commune.

6. La mythologie développe des connaissances, enrichit un bagage culturel, participe à la constitution d’un patrimoine.

Dans le socle commun des compétences et des connaissances, la partie 5 concernant la culture humaniste nous dit :
Connaissances :
” être préparés à partager une culture européenne par une connaissance des textes majeurs de l’Antiquité (L’Iliade et l’Odyssée, récits de la fondation de Rome, la Bible).
Attitudes :
“la culture humaniste que dispense l’école donne aux élèves des références communes… elle a pour but de cultiver une attitude de curiosité… pour les autres pays du monde (histoire, civilisation, actualité). Elle développe la conscience que les expériences humaines ont quelque chose d’universel”.

7. La mythologie construit une culture fondatrice, s’inscrit dans la mémoire commune.

8. La mythologie permet de découvrir et de comprendre le monde.

La mythologie évoque les grandes questions que se pose l’homme :
– recherche des origines
– devenir de l’homme
– interprétation de faits
Ces textes permettent aux enfants d’origines ethniques et sociales variées de se questionner sur un certain nombre de choses et de répondre à des questions existentielles sur le sens de la vie.

9. La mythologie donne des références culturelles.

Les mythes fournissent des repères indispensables à la compréhension d’œuvres artistiques (littéraires, plastiques, cinématographiques…). L’histoire de la peinture, les monuments, les œuvres musicales, le théâtre et la littérature en générale, font souvent référence à la mythologie, renvoient à des scènes animées par les dieux.

10. Le travail autour de la mythologie permet de travailler des compétences multiples.

 

Je vous invite à lire ici le dossier complet dans lequel sont développés ces 10 points.

source : http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/document/mytho-anim.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image