Interview de Jérémy Sburlino.

A. Döring Des nouvelles des "anciens " ... 2 Comments

Ancien élève de l’ULIS Briand,

inscrit en CAP ferronnerie d’art au Lycée Ferdinand Fillod à St Amour, Jérémy présente son parcours, le vendredi 18 mars 2016 (en présence de son AESH) pour la MDPH.

 

“Je m’appelle Jérémy Sburlino, j’ai 16 ans, je suis lycéen au LP Ferdinand Fillod à St Amour, je travaille dans la gravure et je suis en 1ère année.

Ma famille habite Lons le Saunier.

En primaire, j’étais à l’école JJ Rousseau, à Lons. J’avais un grand nombre de difficultés, dans le travail, dans les relations avec les autres aussi. Je suis allé ensuite en ULIS au collège Briand pour que ce soit adapté.

Je ne vois pas du tout de négatif à l’ULIS. Grâce au grand nombre d’aides que j’ai eu à l’ULIS, j’ai pu évoluer dans beaucoup de choses ce qui m’a permis de grandir, d’en être là. En gros, ça m’a beaucoup aidé d’être en ULIS. ça m’a permis d’aller à mon rythme, d’évoluer, parce que mon problème, c’est le temps.

Aucun soucis avec les autres élèves.

Le SESSAD est arrivé avant l’ULIS, c’est une grande aide, c’est la plus grande aide que j’ai connu de toute ma vie. c’est pour moi des gens qui m’aident au maximum, qui sont toujours là pour moi, toujours à résoudre les problèmes que j’ai tous les jours, que ce soit des petits ou des grands problèmes. Au début on a un peu peur, après on connait les prénoms des autres, on se dit bonjour, on est des amis, on se respecte, après ça vient tout seul. Après, c’est comme si on était des potes quoi.

Avant, j’avais des problèmes avec mon frère, mais grâce au SESSAD, tout va bien, c’est réglé maintenant.

Avec le SESSAD, j’allais à la MJC, on faisait plein d’activités.

Au SESSAD, on peut toujours nous aider, je vois un psychologue, en ce moment c’est tous les jeudis. On parle de mes problèmes, de ma lenteur par exemple, comment me dépêcher, au niveau des discussions avec les autres, je suis naïf, je peux les croire, c’est pour ça que j’ai un psychologue.

Le SESSAD , c’est une chance, il permet de grandir, d’évoluer, il ne faut pas hésiter à y aller.

L’AESH, c’est une grande aide qui permet d’avancer dans n’importe quel travail. C’est tous les vendredis de 8h00 à 17h00. Elle fait son maximum pour m’aider. Elle a toutes ces techniques pour me faire enregistrer dans ma tête.

Quand j’étais en ULIS, l’AESH aidait toute la classe, pas seulement moi. Elle reformulait quand je ne comprenais pas.

J’ai grandi parce que j’en avais envie, mais grâce au SESSAD, qui m’a donné envie d’évoluer, de ne plus faire la baleine, de rester comme ça à ne rien faire, dans la poussette. Ca fonctionne.

Je suis fier de moi, de mon évolution. Je suis élu délégué de ma classe parce qu’ils me font confiance, ils savent que je peux régler quelques problèmes. Je me suis lancé, j’ai osé. “

Continue comme cela, Jérémy ! Nous sommes très très fiers de toi !!! Tu montres à tous     que tout est possible, si on le veut vraiment, si on l'ose ...

Enregistrer

Enregistrer

Comments 2

  1. BRAVO Jérémie !!!
    Beau témoignage qui fait du bien, donne des nouvelles et envoie un retour plus que positif sur les structures d’aide.

  2. Merci Jérémy pour ce témoignage. On voit que parfois, les choses sont réalisables. Tu as pu rencontrer et t’entourer des bonnes personnes…..Ce n’est jamais simple!
    J’aurais aimé que mon fils puisse échanger avec toi, lui pour qui, l’école n’est pas simple non plus.
    Bonne route à toi
    Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image